Socle interministériel des logiciels libres

Table des matières

Le socle interministériel de logiciels libres (SILL) est le catalogue de référence des logiciels libres recommandés par l’Etat.

Il est construit de façon collaborative par des communautés d’agents informaticiens de la fonction publique d’État et de la fonction publique hospitalière.

Pour toute question, écrire à bastien.guerry@data.gouv.fr ou à mim-noyau@listes.etalab.gouv.fr pour contacter l’équipe d’animation des groupes MIM.

Le SILL 2019

Voici toutes les versions du SILL 2019 :

Vous pouvez voir la liste des changements depuis 2018 (ODT et PDF).

Vous pouvez télécharger l’installateur de LibreOffice MIMO.

Les communautés qui construisent le SILL

Le SILL est rédigé par trois groupes :

Le préfixe “MIM” signifie “Mutualisation interministérielle”.

Chaque groupe se réunit en présentiel et échange régulièrement par email ; un groupe « noyau » assure la coordination de l’ensemble.

Pour demander à participer aux échanges des groupes :

Les documents de construction du SILL 2020

Les documents de construction du SILL 2020 sont disponibles via l’espace de partage https://groupes.mim.ovh. Si vous êtes référent, vous pouvez obtenir un compte sur cet espace.

Une fois connecté sur cet espace, les documents de préparations sont accessibles ici :

Le dépôt SILL contient aussi un fichier csv pour le SILL 2020 dans lequel sont régulièrement consolidées les contributions faites sur ces documents privés.

Les critères d’entrée d’un logiciel dans le SILL

Un prérequis pour tous les logiciels

Le code source du logiciel est publié sous l’une des licences libres reconnues par la Free Software Foundation ou l’Open Source Initiative, sans délai de publication entre le code source et la version exécutable.

Deux critères obligatoires pour les logiciels recommandés

D’autres informations optionnelles

Comment ajouter un logiciel libre dans le SILL ?

Pour proposer un nouveau logiciel en vue du SILL 2020, vous pouvez ouvrir un ticket sur le dépôt de travail.

Attention: pour qu’un logiciel entre dans le SILL, il faut qu’un agent public se porte volontaire pour en être le référent (voir ci-dessous.)

Que signifie être « référent » d’un logiciel ?

Vous souhaitez être référent ?

Pour cela, vous pouvez ouvrir un ticket sur le dépôt du SILL, demander de vous inscrire sur la liste de discussion des référents ou envoyer un mail à bastien.guerry@data.gouv.fr.

Qui peut être « référent SILL » ?

Tout agent public travaillant dans un organisme public de la fonction publique d’État ou hospitalière peut être référent d’un logiciel libre dont il connaît l’usage au sein de son administration.

Quels sont les tâches du référent ?

Le référent :

  1. atteste de l’usage d’un logiciel libre dans son administration ;
  2. collecte les informations pertinentes (de la version utilisée à des cas d’usage complets) sur le logiciel ;
  3. remonte ces informations aux mainteneurs du dépôt SILL hébergé par la DINUM - s’il peut, il met à jour ce dépôt directement ;
  4. participe une fois par an à l’une des réunions du groupe MIM pertinent (MIMO, MIMPROD ou MIMDEV) ;
  5. participe aux discussions entre mainteneurs sur la liste sill-mainteneurs ;
  6. cherche un référent pour le remplacer s’il venait à ne plus pouvoir être référent.

Le référent n’est pas :

Présentations partagées dans les groupes MIM

Le mouvement #BlueHats

Le mouvement #BlueHats a été lancé en décembre 2018 par la DINUM et il rassemble toutes celles et ceux qui soutiennent le développement et l’utilisation de logiciels libres dans l’administration publique.

Vous pouvez retrouver la gazette #BlueHats publiée par la DINUM, vous y inscrire et voir la documentation sur les événements #BlueHats.

Licence du SILL et de ce dépôt

Le SILL est publié par les groupes de mutualisation interministérielle sous licence Ouverte 2.0.

Ce dépôt est publié sous licence Ouverte 2.0.